Arcs électriques photovoltaïques

Ingenierie Thermique et EXpertise-ITEX  » SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE »  Arcs électriques photovoltaïques
0 Comments

Un arc électrique est une décharge électrique à travers un milieu isolant, généralement de l’air, qui résulte de la création d’un chemin conducteur entre deux points de potentiel électrique différent. Les arcs électriques peuvent se produire dans diverses situations, notamment dans les installations électriques, les équipements industriels et les dispositifs électroniques.

Défauts électriques : Les courts-circuits ou les défauts d’isolement dans les composants électriques du système, tels que les onduleurs ou les câbles, peuvent créer des conditions propices à la formation d’arcs électriques.

Problèmes de câblage : Un câblage défectueux ou mal installé peut entraîner des points chauds, favorisant ainsi la formation d’arcs électriques.

Défauts d’équipement : Les composants défectueux, tels que les interrupteurs, les disjoncteurs, ou les connexions mal serrées, peuvent contribuer à la création d’arcs électriques.

Conditions environnementales : Des conditions environnementales extrêmes, telles que des températures élevées, peuvent affecter la performance des équipements électriques et augmenter le risque d’arcs électriques.

Il est essentiel de mettre en place des dispositifs de sécurité appropriés, tels que des dispositifs de protection contre les surintensités (disjoncteurs), des dispositifs de protection contre les surtensions, et de suivre les normes de sécurité électrique pour minimiser les risques liés aux arcs électriques. dans les systèmes photovoltaïques.

Avant de faire installer vos panneaux solaires photovoltaïque vérifiez au minimum:

  • que le système d’intégration ait un agrément technique du CSTB
  • l’origine des panneaux solaires ainsi que leur validation suivant la norme IEC 61215 et 61730
  • que l’installateur effectuera son installation suivant les préconisations de l’UTE C15-712 (notamment raccordement des terres et protections prises contre les interférences électromagnétiques)
  • que l’installateur soit qualifié QualiPV
  • la validité de la garantie décennale de l’installateur avec la production d’une attestation à jour